Démons débonnaires dans le roman des camps

Good-natured demons in the camp novel

Autores

  • Séverin Ngakosso Université Marien Ngouabi de Brazzaville - République du Congo

Palavras-chave:

Démons, Débonnaires, Roman Des Camps

Resumo

Le roman des camps, dans son cheminement épistémologique, a toujours respecté une logique notoire : réécrire l’antagonisme sans précédent entre antisémites et Juifs – les premiers étant souvent les bourreaux ; les seconds les souffre-douleurs. Ce qui n’est aucunement surprenant puisqu’il est dans une large mesure héritier de l’histoire ; l’histoire qui a attesté sans ambages que de 1933 à 1945 le régime allemand n’a fait que propager sans état d’âme, partout à l’identique, la même psalmodie de la haine des Juifs qu’il perçoit et traite comme des erreurs de la création ou des contraires de la race humaine. Ainsi, pour de nombreux d’entre eux ayant vécu pendant le règne sanguinaire et létal de ce gouvernement dirigé par le Führer ou Guide Adolf Hitler, ce dernier puis ses nombreux adeptes nazis, à cause de leur méchanceté sans commisération à leur égard, sont des démons. Contrairement à cette perception presque collégiale, la présente étude fondée exclusivement sur quelques œuvres romanesques concentrationnaires françaises va attester qu’il y a des officiers nazis puis leurs sbires qui se sont montrés bons ou humains envers les Juifs au cours de cette période allant parfois jusqu’à sacrifier leur carrière et leur vie. Ce sont de tels protagonistes philanthropes ou humanistes que nous appelons “démons débonnaires”.

****

The novel of the camps, in its epistemological journey, has always respected a notorious logic: rewriting the unprecedented antagonism between anti-Semites and Jews – the former often being the executioners; the latter the scapegoats. Which is not surprising since he is to a large extent heir to history; history which has unequivocally attested that from 1933 to 1945 the German regime did nothing but propagate without hesitation, everywhere identically, the same chanting of hatred of the Jews whom it perceives and treats as errors of creation or the opposites of the human race. Thus, for many of them who lived during the bloodthirsty and lethal reign of this government led by the Führer or Guide Adolf Hitler, the latter and then his many Nazi followers, because of their wickedness without pity towards them, are demons. Contrary to this almost collegial perception, the present study based exclusively on a few French concentration camp novels will attest that there were Nazi officers and then their henchmen who showed themselves to be good or humane towards the Jews during this period sometimes going as far as to sacrifice their careers and their lives. It is such philanthropic or humanistic protagonists that we call “good-natured demons”.

 

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Séverin Ngakosso, Université Marien Ngouabi de Brazzaville - République du Congo

Docteur en Lettres en Littérature française, principalement en Roman français, de l’université Marien Ngouabi de Brazzaville, République du Congo. Ses travaux portent généralement sur la littérature des camps de concentration ou d’extermination nazis, spécifiquement sur le génocide juif d’alors appelé communément Shoah, socle de sa récente Thèse de Doctorat citée dans la bibliographie de cette étude. Depuis 2012, il est enseignant permanent au parcours de Langue et Littérature Françaises (de l’université précitée) où il dispense les cours de roman français, d’histoire de la littérature française, de genres et formes littéraires puis de civilisation française.

Referências

Baudelaire, Charles (1966).Mon Cœur mis à nu, Paris: Albin Michel.

Bernard, Clavel (1998). Le Soleil des morts, Paris : Albin Michel.

Bourret, Johan (1999). Quand les loups rôdent, Paris : Archipel.

Boussinot, Roger (1985). Des enfants dans les arbres, Paris : Robert Laffont.

Brenner, Jacques (1984). Les Amis de jeunesse, Paris : Grasset et Fasquelle.

Combescot, Pierre (1991). Les Filles du calvaire, Paris : Grasset et Fasquelle.

Deforges, Régine (1991) Noir Tango (1945-1947), Paris : Ramsay.

Desvignes, Lucette (1986). Le Livre de Juste, Paris : Mazarine.

Diwo, Jean (1994). L’Empereur, Paris : Flammarion.

Duchet, Claude (1979). Sociocritique, Paris: Nathan.

Dumond, Claude (2005). La Shoah: notre société en question, Saint-Amand-Montrond: P.U.F.

Gray, Martin (1971). Au nom de tous les miens, Paris: Robert Laffont

Grossman, David (1991). Voir ci-dessous : amour, Paris : Le Seuil.

Huston, Nancy (2006). Lignes de faille, Paris: Actes Sud.

Keneally, Thomas (1984). La Liste de Schindler, Paris : Robert Laffont.

Klemperer, Victor (1996). LTI, La Langue du Troisième Reich, carnet d’un philologue (traduit de l’allemand et annoté par Elisabeth Guillot), Paris, Albin Michel.

Lambron, Marc (1993). L’Œil du silence, Paris: Flammarion.

Liebster, Max (1995). La tour de garde, 15 juin, Watch Tower Bible and Tract Society.

Littell, Jonathan (2006). Les Bienveillantes, Paris: Gallimard.

Mauriac, François (1933). Le Romancier et ses personnages, Paris: Corrêa.

Mayner, Clara (1987). Le Livre des prix Nobel de littérature, Paris: Stock.

Némirovsky, Irène (2004). Suite française, Paris, Denoël.

Ngakosso, Séverin (2023). Métaphores de l’identité juive pendant la Shoah dans le roman concentrationnaire français de 1981 à 2021, Thèse de Doctorat, 2022-2023, Université Marien, Ngouabi, Brazzaville (Congo).

Oldenbourg, Zoé (1987). Les Amours égarées, Paris, Gallimard.

Ormesson, Jean d’ (1987). Le Bonheur à San Miniato, Paris, Jean-Claude Lattès.

Oster, Pierre (1993). Dictionnaire de citations françaises, Paris, Le Robert.

Pilhes, René-Victor (1985). La Pompéi, Paris, Albin Michel.

Sabatier Robert (1990). La Souris verte, Paris, Albin Michel.

Segal Patrick (1985). Quelqu’un pour quelqu’un, Paris, Flammarion.

Wiesel, Élie (1981). La Nuit, Paris, Le Seuil.

Wiesenthal, Simon (1981). Max et Hélène, Paris, Opera Mundi /Robert Laffont.

Zima, Pierre (1978). Pour une sociologie du texte littéraire, Paris, PUF.

Downloads

Publicado

21-05-2024

Como Citar

Ngakosso, S. (2024). Démons débonnaires dans le roman des camps: Good-natured demons in the camp novel. JINGA SEPÉ: evista nternacional e ulturas, Línguas fricanas rasileiras, 4(1), 306–321. ecuperado de https://revistas.unilab.edu.br/index.php/njingaesape/article/view/1472